Avis de pause


C'est un fait : plus grande chose par ici.
Ce n'est pas (et loin de là !) par manque d'activité, mais le format d'article de blog ne me convient définitivement plus.
Alors, un petit état des lieux avant de déclarer la pause ouverte.


Un ourson pour une petite fille, d'après le modèle de Piotr de Toft (La Ménagerie des doudous


Un paysage feutré, offert lui aussi au début de l'été. 



Quelques essais de bijou, que je compte bien continuer...

 Et des impressions végétales. 

Je reste (plus que jamais) active sur mon compte instagram, où vous pourrez suivre les détails de mon projet de diplôme de cette année...
Alors, à très bientôt !

Une baleine dans la ville


Pour une jolie petite Jade, si petite petite, une grande baleine-doudou-coussin, pour veiller sur elle.
En chute de jeans recyclés, qui donnent un peu de peps en créant un joli camaïeu, sur un modèle Burda.
Un plaisir à coudre, une vraie joie à l'offrir !






Une histoire de rose


Du beau lin ancien (glané de-ci de-là...).
Un bain de teinture naturelle à l'avocat. Un test sans mordant cette fois.


Et une jolie réussite : la couleur qui prend bien (et qui reste dans le temps, malgré les lavages en machine !), de jolies nuances d'un textile à l'autre...
Alors, couper un vêtement d'été pour les premiers rayons de soleil, et l'agrémenter de jolis boutons de nacre...




The Foam Project


Un projet.
Réfléchir au long cours sur un sujet : "Récolter, glaner, la poésie du quotidien".
Récolter, glaner des résidus de marché, de la mousse alvéolaire, blanche, immaculée au milieu des couleurs.
Regarder ; étudier cette matière incroyable. Plonger dans le réseau dense de sa structure.
Choisir de la mettre en valeur par le fil, à plat et en 3 dimensions.








Projet de l'année de ma formation, the Foam Project a été l'occasion de réfléchir, prendre plaisir à dépasser mes limites techniques, à approcher la matière.


Une petite bestiole


Un petit singe tiré du merveilleux livre La Ménagerie des Doudous
Livre absolument parfait : beau à feuilleter, avec des modèles adaptés à tou.te.s, des explications très bien menées, des conseils malins...





Pour un petit cadeau, Benedict le Singe, habillé pour l'occasion d'une salopette sur mesure, tricotée dans une si belle laine changeante (fin de pelote, ô tristesse)...



Pom Pom Pom Pom Pom !


Une envie de pompons.
Un morceau de grillage à poules, une nouvelle "machine à pompons" . 
Des fins de pelotes dans un grand sac.



Quelques heures à passer éternellement de la laine dans la forme en plastique, à couper, à passer le fil, à égaliser.
Quelques autres à attacher patiemment chaque pompon à la grille.
Et puis, un tapis moelleux !